L’homéopathie

Vivre avec un cancer  |  Médecine complémentaire

L’homéopathieLe débat médical concernant l’homéopathie n’est pas clos, il est d’ailleurs loin de l’être. Certains ne peuvent imaginer reconnaître à l’homéopathie une quelconque efficacité, d’autres ne peuvent qu’être convaincus. Qu’il s’agisse d’un effet placebo ou non n’est pas la question. Tant qu’un effet est observé, le but est atteint.

L’homéopathie en pratique

L’homéopathie porte son fonctionnement dans son nom. Il s’agit de provoquer des symptômes identiques à ceux que l’on veut combattre, afin de stimuler les réactions naturelles du corps sans que l’agression due aux médicaments ne soit dangereuse. On vient ainsi provoquer une réaction sans que l’agression ne soit réelle, afin de traiter une autre agression.

Qu’attendre de l’homéopathie?

Bien sûr, il n’est pas question d’imaginer traiter un cancer avec l’homéopathie. Mais les nombreux effets secondaires du cancer lui-même ou de son traitement peuvent être nettement atténués par l’utilisation de l’homéopathie. Le stress face aux séances de radiothérapie, de chimiothérapie, la fatigue, les nausées, les problèmes intestinaux, la cicatrisation des éventuelles plaies peuvent faire l’objet d’un traitement homéopathique. Vous ne perdez rien à essayer, vous pouvez être très surpris par le résultat. Si vous restez persuadé que l’homéopathie n’est qu’une application de l’effet placebo, rappelez-vous simplement qu’en médecine, seule importe la guérison. Et si seul l’effet placebo explique l’homéopathie, pourquoi s’en priver si vous constatez des effets malgré tout ?

Comment ne pas utiliser l’homéopathie?

Pour bien utiliser l’homéopathie, sachez en accepter les limites. Vous ne soignerez pas un cancer en l’utilisant, même si l’on vous dit le contraire. Sachez aussi en parler à l’équipe médicale qui vous suit, pour éviter des interactions malencontreuses entre traitements et médicaments homéopathiques. Ne consommez pas des doses énormes d’homéopathie en espérant atténuer les soucis. Au contraire, vous risqueriez d’atteindre les doses pour lesquelles les problèmes empirent. L’homéopathie utilise des dosages infinitésimaux, les dépasser vous expose aux effets contraires de ceux recherchés. Il serait dommage d’ajouter cela aux effets secondaires du traitement du cancer.

Lire aussi :

Poster un commentaire

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit ? Inscrivez-vous en quelques secondes !