Les secrets d’une alimentation anti-cancer : les légumes verts

Alimentation et cancer  |  Vivre avec un cancer

Les secrets d’une alimentation anti-cancer : les légumes vertsParmi les différents éléments de l’alimentation anti-cancer, les légumes verts reviennent souvent. Il s’agit de consommer des légumes frais, ce sont eux que l’on appelle légumes verts, quelle que soit leur couleur. Les légumes frais contiennent énormément de nutriments, de fibres et de substances protectrices pour l’organisme, notamment face au cancer.

Les légumes frais plutôt que les autres, pourquoi ?

Les légumes préparés, les légumes secs, ne sont plus des légumes à part entière. Ils ont perdu énormément de leurs qualités, de leurs nutriments et des substances qu’ils peuvent apporter à l’organisme. En effet, ils sont déjà dégradés par le temps lorsqu’ils vous arrivent, par les modes de cuisson intense et rapide qu’ils subissent lors des préparations industrielles aux normes strictes. Les légumes frais, au contraire, sont encore pleins de vie, de vitamines, de minéraux, de substances utiles. Ils possèdent des valeurs nutritives intéressantes au contraire des légumes noyées sous les sauces ou déshydratés qui, eux, sont des aliments presque vides de ce point de vue. Ils remplissent l’estomac mais ne participent presque pas à la construction du corps, à son entretien.

Ces substances importantes que contiennent les légumes verts

Les légumes verts comportent donc des substances utiles dans la prévention du cancer. Celles-ci sont fragiles et ne supportent que très mal la cuisson. C’est pour cela qu’il faut consommer au maximum les légumes crus ou très peu cuits. Dans le cas où l’on choisit la cuisson malgré tout, l’eau de cuisson doit être conservée, comme cela est le cas avec les soupes. On conservera ainsi des substances telles que les antioxydants, la vitamine C si fragile, les flavonoïdes, les caroténoïdes, les sulphorafanes. Bien d’autres éléments ont de l’intérêt, soit directement, soit indirectement, en aidant à prévenir des pathologies qui peuvent, lorsqu’elles sont répétées ou chroniques, augmenter le risque de cancer.

Lire aussi :

Poster un commentaire

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit ? Inscrivez-vous en quelques secondes !