Les chiffres du cancer qui nous concernent tous

Comprendre le cancer  |  Le cancer en chiffres

Les chiffres du cancer qui nous concernent tous

En 2008, selon l’OMS, le cancer a été responsable de 13% de la mortalité mondiale. À lui seul, le tabagisme cause 22% des cancers. L’OMS estime que 30% des cancers pourraient être évités en modifiant ses habitudes de vie, et que beaucoup d’autres pourraient être traités avec succès suite à un dépistage précoce ou évités grâce à une vaccination adéquate.

Modifier ses habitudes de vie et se faire vacciner

Avoir quelques bonnes habitudes permettrait de nettement réduire le nombre des cancers qui était estimé à 365 500 nouveaux cas en 2011. Ces habitudes consistent à ne pas fumer, avoir une alimentation saine, ne consommer de l’alcool que modérément et pratiquer une activité physique régulière. Bien sûr, ne plus fumer, ne pas trop boire, faire du sport n’est pas une garantie d’échapper au cancer, mais ce sont autant de chances mises de son côté. L’on permet ainsi à son corps de mieux lutter en cas de problème et on lui évite des charges de stress importantes pouvant aggraver des problèmes auparavant banaux.

L’importance du dépistage précoce

Parce qu’il n’y a aucune solution pour se prémunir du cancer, parce que chacun peut être touché malgré un style de vie sain, il est essentiel de procéder à un dépistage précoce des cancers les plus probables selon son sexe, sa classe d’âge, ses antécédents familiaux ou médicaux, etc. En effet, bien des cancers traités précocement peuvent être guéris sans risque de rechute. Ainsi, l’on s’évite des traitements plus lourds, des risques de mortalité accrue, des douleurs considérables. Le dépistage du cancer du sein permettrait de réduire de 25 % à 30 % la mortalité par ce type de cancer.

L’importance de la vaccination contre le HBV et le HPV

Ce sont près de 20% des cancers qui pourraient être évités grâce à la vaccination contre le papillomavirus humain et contre l’hépatite B. Ces chiffres sont considérables et bien des cancers du col de l’utérus ou du foie pourraient voir leur cause disparaître grâce à un moyen aussi simple que la vaccination.

Lire aussi :

Poster un commentaire

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit ? Inscrivez-vous en quelques secondes !