Le jeûne aide-t-il réellement à lutter contre le cancer ?

Vivre avec un cancer  |  Mieux lutter contre un cancer

le jeûne aide-t'il à lutter contre le cancer?On considère habituellement que le jeûne possède énormément d'avantages, bien que que beaucoup soient très subjectifs. On lui reconnaîtrait actuellement des vertus anti-cancer, mais qu’en est-il vraiment ?

Des avantages reconnus au jeûne... chez les souris

Les avantages trouvés au jeûne n’ont, pour l’instant, été mesurés que chez les souris puisqu’il s’agit encore d’une étude. Les résultats sont toutefois encourageants puisqu’il est apparu que le jeûne réduisait nettement la croissance et la propagation du cancer. En le combinant avec des périodes courtes de chimiothérapie, les chercheurs ont constaté une nette amélioration du taux de guérison. Le jeûne seul a permis de traiter plusieurs cas de cancer chez les animaux de laboratoire, y compris lorsque les tumeurs provenaient de cellules humaines. En créant un environnement hostile pour les cellules cancéreuses, le jeûne permettrait de réduire la croissance des tumeurs et le diffusion de métastases. De plus, le jeûne permettrait de réduire l’effet de la chimiothérapie sur les cellules saines, donc de réduire nettement les effets secondaires indésirables. Il est encore nécessaire de reproduire cette étude à une échelle plus importante et sur une durée plus longue, mais les premiers résultats sont déjà encourageants.

La nécessité de transporter cela à l’humain et des difficultés

Si les résultats ont été observés chez les souris même lorsque les cellules cancéreuses étaient d’origine humaine, il convient de nuancer les résultats. En effet, l’injection ne se fait, le plus souvent, que sous la peau ou dans les muscles. On ne connaît pas encore les résultats pour des cancers plus profonds comme cela peut être le cas lors de cancers humains. Les effets du jeûne chez l’homme sont encore mal connus et l’influence de cette pratique sur le cancer n’a encore pas été suffisamment étudiée pour permettre de dégager des résultats utilisables. Si l’on a longtemps considéré le jeûne comme assez positif lorsqu’il était utilisé avec mesure, bien des voix s’élèvent aujourd’hui pour en décrier les effets parfois dangereux. Pour l’instant, il semble que le jeûne affaiblisse bien plus le pratiquant que le cancer qui le touche. Réduire les apports de mauvaise nourriture, par contre, ne peut qu’avoir des effets bénéfiques, et c’est peut-être là l’un des effets que l’on a confondu avec ceux du jeûne. Seule, une étude sur le jeûne et ses effets sur le cancer chez l’homme pourra éclaircir ce fait.

Sources :
http://www.lemonde.fr/planete/article/2012/02/08/le-jeune-nouvelle-arme-de-lutte-contre-le-cancer_1640662_3244.html
http://sante.lefigaro.fr/actualite/2012/02/09/17291-cancer-jeuner-augmenterait-effets-chimiotherapie

 

Lire aussi :

Poster un commentaire

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit ? Inscrivez-vous en quelques secondes !