Le cancer de la plèvre

Comprendre le cancer  |  Les différents types de cancer

Le cancer de la plèvreLe cancer de la plèvre, également appelé mésothéliome, a été au centre des préoccupations concernant l’amiante. Ce dernier est responsable, à lui seul, de 80 à 85% des cas de cancer de la plèvre. Comment se reconnaît un mésothéliome et comment se soigne-t-il ?

Les symptômes du cancer de la plèvre

La plèvre est une fine membrane située entre les poumons et la cage thoracique. Elle protège ces premiers en sécrétant un liquide lubrifiant qui permet de réduire les frottements dûs à la respiration. Lorsqu’un cancer de la plèvre se déclare, les symptômes sont malheureusement très tardifs et peu distincts. Essoufflement, douleurs respiratoires sont les plus communs, mais ils sont déjà le signe d’une atteinte grave de la plèvre. On observe parfois un amaigrissement, une toux, un sentiment de malaise, de gênes respiratoires durables. Puisque c’est souvent l’amiante qui est à l’origine des cancers de la plèvre, les personnes exposées doivent être surveillées régulièrement et s’assurer de faire connaître cela à leur médecin. C’est un épanchement pleural qui en sera le révélateur le plus souvent. Un examen le mettra parfois en évidence sans qu’on l’attende.

L’amiante comme seul facteur de risque connu

L’amiante est, pour l’instant, le seul facteur de risque connu du cancer de la plèvre primaire. Une difficulté réside encore dans l’éloignement temporel entre exposition à l’amiante et développement du cancer, sans prendre en compte le fait que plusieurs victimes y sont indirectement exposées.

Le traitement du mésothéliome

Le cancer de la plèvre est virulent et son diagnostic est relativement mauvais dans la plupart des cas. Les traitements n’ont, pour l’instant, qu’une efficacité limitée. La chirurgie reste le recours le plus commun, avec une pleurectomie partielle ou totale, voire élargie dans certain cas. Une partie du poumon est alors retirée, afin de circonscrire au mieux le cancer. D’autres traitements peuvent être utilisés en parallèle : radiothérapie, chimiothérapie, bien sûr, mais aussi immunothérapie.

Sources :

http://www.ligue-cancer.net/article/311_cancer-de-la-plevre

http://www.cancer-environnement.fr/85-Mesotheliome.ce.aspx

Lire aussi :

Poster un commentaire

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit ? Inscrivez-vous en quelques secondes !