Effets secondaires de la chimiothérapie

Combattre le cancer  |  Les effets secondaires

foulard-en-coton-pans-longs-marina-christineLa chimiothérapie utilise des substances chimiques pour agresser les cellules cancéreuses. Malheureusement, il n’est pas toujours possible d’intervenir sur ces seules cellules et celles qui sont saines se trouvent également touchées. Ce sont les cellules à renouvellement rapides qui sont concernées, puisque c’est une caractéristique des cellules cancéreuses. Cheveux, sang, cellules de la reproduction ou du tube digestif sont ainsi atteints par la chimiothérapie et leur fonctionnement est altéré, voire stoppé. C'est de ce dysfonctionnement que proviennent les principaux effets secondaires de la chimiothérapie. À quoi vous attendre en matière d’effets secondaires lors d’une chimiothérapie ?

Dès le début du traitement chimiothérapique

Les substances utilisées pour la chimiothérapie vont contrarier le fonctionnement de votre organisme et des effets secondaires peuvent être ressentis rapidement après le début du traitement. Les médicaments utilisés restent des toxiques, d’où la présence fréquente mais non systématique de nausées, de vomissements, de diarrhées. Le corps devant lutter contre une intoxication, fatigue et fièvre sont parfois également constatées.

À court terme

Peu de temps après le début du traitement, une alopécie est généralement observée, puisque les cellules des cheveux et des poils sont des cellules à développement rapides, comme les cellules cancéreuses que doit toucher le traitement. Des lésions nerveuses peuvent se manifester sous la forme d’engourdissements, d’une baisse d’audition, de bourdonnements, etc. Une immunodépression apparaît généralement, puisque globules blancs, globules rouges et plaquettes sont moins présents.

À long terme

La chimiothérapie ne présente que peu d’effets secondaires à long terme, mais il en existe tout de même quelques-uns. Des troubles de la fertilité ou de la vie sexuelle sont parfois notés. Les organes assurant un rôle de filtration sont eux aussi touchés, voire définitivement atteints. Des insuffisances rénales sont par exemple observées. La toxicité des substances conduit parfois à des insuffisances cardiaques ou à des troubles de la motricité liés aux lésions nerveuses précédemment citées.

 

Sources :

http://www.e-cancer.fr/component/docman/doc_download/7436-guide-comprendre-la-chimiotherapie

http://www.e-cancer.fr/cancerinfo/les-cancers/cancers-du-poumon/la-chimiotherapie/les-effets-secondaires-possibles-de-la-chimiotherapie

Lire aussi :

Poster un commentaire

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit ? Inscrivez-vous en quelques secondes !